Jet d'Eau
Photo de Lukas Blaskevicius

Pour les touristes, il est normal de se faire prendre en photo devant le Jet d'Eau, surtout sous un angle bien choisi, pour faire apparaître le jet d’eau de Genève comme jaillissant de votre bouche. Pour les habitants, cela suscite un sentiment de fierté, symbole d'une ville tournée vers l'avenir, multiculturelle et respectueuse de son environnement. On peut même la voir d'un avion à 10 000 mètres d'altitude! La meilleure façon de voir ce symbole est de se promener au bord du lac ou sur les quais des Eaux-Vives.

Mais saviez-vous que la fontaine emblématique de Genève était à l'origine le résultat accidentel d'une solution à un problème technique? Remontons à 1886.

 

1886 : le lien entre le Jet d'Eau et l'Usine des Forces Motrices

A la fin du XIXe siècle, Genève est en plein essor. La ville passe de 64 000 habitants en 1850 à 100 000 en 1890, et nombre de ses industries est en pleine expansion.

En 1880, l'usine hydraulique située au Pont de la Machine ne suffit plus à fournir suffisamment d'énergie à la ville. Les autorités locales acceptent donc de construire une nouvelle usine qui tire parti de la puissance motrice du Rhône.

Machine Vintage
Le Pont de la Machine en 1887, lorsque le Rhône a connu un assèchement.
Machine New
Aujourd'hui, le Quartier Libre, un lieu culturel, se trouve sur le pont.

En 1886, Genève construit une centrale hydroélectrique à La Coulouvrenière, qui a utilisé le courant du Rhône pour alimenter l'approvisionnement en eau de la ville et les machines de centaines d'ateliers d'horlogerie et de bijouterie de la ville. Elle utilise de l'eau sous pression pour transmettre l'énergie mécanique à la ville par un réseau de tuyaux.

Cette centrale hydroélectrique est aujourd'hui connue sous le nom d'Usine des Forces Motrices, classée monument historique en 1988 et est maintenant principalement ouverte pour des spectacles culturels et des productions théâtrales. Son intérieur est conçu dans le style Beaux-Arts en vogue à la fin du XIXe siècle, et toute la structure est construite sans piliers de soutien internes.

Forces Motrices
Forces Facade
Seul le côté faisant face à la place de Bel-Air reflète la flamboyance de son intérieur, avec les statues de Neptune, Cérès et Mercure sur sa façade.

Comme vous l'avez peut-être déjà remarqué, l'emplacement de l'usine est bien éloigné de celui de l'actuel Jet d'Eau. Cela n'aide pas non plus à expliquer la raison d’être du jet d’eau tel que nous le connaissons.

La première version du Jet d'Eau était en fait un rejet d'eau du réseau d'énergie hydraulique. Chaque soir, lorsque les artisans éteignaient leurs machines une par une, il y avait une montée en pression dans le système et l'alimentation en eau sous pression était difficile à adapter à la baisse de la demande. Les ingénieurs devaient donc arrêter les pompes une à une manuellement.

Mais peu après, une sortie temporaire a été conçue, une vanne de décharge à l'extérieur du hall principal de la centrale. Cela a permis de supprimer la pression dans le système et de libérer une fontaine d'eau dans le processus. La fontaine de Genève était née.

Jet Original

À l'époque, le jet ne faisait que 30 mètres de haut et n'était libéré que le soir, lorsque les ingénieurs actionnaient la valve.

Avec le temps, une technique innovante permet d’éviter entièrement de relâcher cet excès de pression. Le jet d'eau cesse d'être une solution temporaire à un problème technique.


Ce petit jet d’eau utilitaire attirait l'attention de tout le monde dans la ville et était visible de loin. Les gens passaient également devant l'usine le soir pour voir l'eau se libérer.

C'est grâce a cette fascination et imagination culturelle débordante que la ville de Genève construit un deuxième Jet d'Eau sur le quai des Eaux-Vives.

 

De 1891 à nos jours: Jet d'Eau aux Eaux-Vives

Le Jet d'Eau allait devenir l'une des attractions culturelles les plus populaires de la ville. Ce deuxième Jet d'Eau, inauguré en 1891 à l'occasion de la Fête fédérale de gymnastique et pour célébrer les 600 ans de la Confédération suisse, libère l'eau du réseau d'eau potable à une hauteur de 90 mètres, soit trois fois plus que celle du Jet d'Eau original.


En 1951, deux autres modifications sont apportées. Au lieu d'utiliser la précieuse eau potable, il éjecte de l'eau de lac filtrée, et à une hauteur encore plus grande - 140 mètres pour être exact. Si la deuxième itération du Jet d'Eau était aussi haute que la Statue de la Liberté de New York, celle-ci la dépassait de 50 mètres.


Plus récemment, une passerelle mobile métallique et une esplanade en chêne massif ont été ajoutées à côté du Jet d'Eau, du quai à la rotonde, pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se rendre à la jetée et de participer à des visites guidées.

 

Comment fonctionne le Jet d'Eau?

Le bec du Jet d'Eau utilise un design spécifique qui permet à l’eau d’être éjectée a un taux élevé, ce qui donne au jet sa couleur blanche. Mais une innovation récente a été l'ajout d'un boîtier de projecteur LED, qui émet de la lumière pour changer les couleurs de l'eau, comme celles du drapeau national lors de divers événements.


Le Jet d'Eau est une prouesse impressionnante de l'ingénierie hydraulique en action. Ses deux pompes de 500 kW - bien nommées Jura et Salève (et fabriquées par le fabricant suisse Sulzer) - ont une force combinée d'environ 1340 chevaux et peuvent éjecter de l'eau à un rythme de 500 litres par seconde à 200 km par heure (120 mph). Cela signifie qu'il y a 7 tonnes d'eau du lac en suspension dans l'air à tout moment!


La fontaine de Genève est gérée par les Services Industriels de Genève (SIG), la principale entreprise de service public qui assure les services liés à l'énergie à Genève.


Créés en 1896, les SIG sont le résultat de la municipalisation des compagnies privées de gaz et d'électricité desservant la ville de Genève. Bien qu'initialement soumise à la concurrence du marché, en 1931, après une votation populaire, la SIG est devenue un établissement de droit public à part entière.

SIG

Quand le jet d'eau est-t-il mis en marche?

Le Jet d'Eau est géré par des retraités rémunérés travaillant pour la SIG, qui continuent d'allumer et d'éteindre le jet manuellement.

Jusqu'à ce que la pandémie frappe, ils éteindraient le Jet d'Eau dans deux circonstances, toutes deux causées par des perturbations météorologiques. Lorsqu'il y a trop de vent, ils arrêtaient le jet, avant que le jet ne touche les bateaux à quai. Lorsque la température descend en dessous de zéro degré, le jet est arrêté pour éviter que son eau ne recouvre les voies navigables d'une fine couche de glace glissante.

Aujourd'hui, comme tout le monde reste chez soi pour éviter la propagation du virus, le jet d'eau a disparu de l'horizon pendant près de deux mois.

Comme l'a dit Antonio Hodgers, le président du Conseil d'État de Genève, le Jet d'Eau restera chez lui jusqu'à ce que cette situation soit terminée.

Ceci afin d'assurer la sécurité de ceux qui exploitent ce point de repère iconique et sa mise en marche n'aura lieu qu'une fois la crise terminée, comme une manière symbolique de célébrer le triomphe de la ville sur un ennemi invisible.